Chercher

Énergétique : influence de l’Isokorb® sur les niveaux K et E

Imaginons une habitation plurifamiliale avec au rez-de-chaussée un espace contigu non chauffé et aux étages une unité d'habitation par étage. Le bâtiment fait partie d'une rangée de bâtiments, les deux façades latérales étant entièrement incluses entre deux habitations voisines.

Seite_37_Bild_15

Illustration 15 : Façade avant de la maison plurifamiliale

Le bâtiment présente six noeuds constructifs en raison de la présence de six balcons (trois sur la façade avant et trois sur la façade arrière). Les autres noeuds constructifs éventuels sont ignorés. Les balcons sont suspendus via des éléments Schöck Isokorb® sur les deux tiers de la longueur du balcon. La partie restante est complétée par de l'isolation XPS (8 cm).

Résultats du logiciel PEB
Les niveaux K et E de l'habitation plurifamiliale sont calculés de trois manières :

  • Méthode C : ajout forfaitaire de 10 points K ;
  • Méthode B : noeuds constructifs selon la valeur par défaut Ψvpd + ajout forfaitaire de 3 points K ;
  • Méthode B : noeuds constructifs selon la valeur numérique calculée Ψe + ajout forfaitaire de 3 points K.

Le bâtiment présente un niveau K commun et chaque unité d'habitation (app. 1, app. 2 et app. 3) possède son propre niveau E.

Tabelle_Seite38

Tableau 4 : Raccord d'une construction en acier sur la façade.

La méthode C est la situation la plus désavantageuse étant donné qu'elle atteint les valeurs les plus élevées pour les niveaux K et E. Il est conseillé d'utiliser la méthode B en tenant compte des noeuds constructifs. À la saisie de la valeur psi effective, l'effet de l'élément Schöck Isokorb® est pris en compte, permettant d'obtenir de meilleurs résultats que lors de l'utilisation de la valeur par défaut.

L'influence du niveau E dépend fortement de la compacité, des techniques et du nombre de noeuds constructifs par appartement.

Dans cet exemple, pour la valeur par défaut, tant la méthode C que la méthode B peuvent convenir. Lorsqu'un niveau K et/ou E plus intéressant est souhaité, il apparaît que la méthode B psi offre une meilleure solution. Le fait de tenir compte des pertes de chaleur effectives du noeud de construction avec l'élément Isokorb® Schöck permet de gagner encore quelques points K et E. Dans ce cas, le gain est de 1 à 2 points E et 3 points K.