Chercher

Moisissures

Les conditions pour la formation de moisissures sur des surfaces de construction sont déjà réunies à une humidité relative de 80 %. Cela signifie qu'il peut déjà y avoir formation de moisissures lorsque la zone de construction est tellement froide que l'humidité relative de la couche d'air contiguë est de 80 %. La température à laquelle la formation de moisissures peut déjà commencer est donc supérieure à la température du point de rosée.

La température à laquelle apparaissent les moisissures est de 12,6°C pour un local à 20°C ayant une humidité relative de 50 % ; c'est 3,3°C de plus que le point de rosée (voir figure 3). Pour éviter la formation de moisissures, c'est cette température qui est déterminante, pas la température du point de rosée.

En résumé : évaluer le point de rosée ne suffit pas. Les moisissures peuvent déjà apparaître plus tôt (à une température supérieure). L'on peut conserver comme valeur limite une humidité relative de 80 % (norme NBN-EN 13788).

Les moisissures entraînent de nombreux problèmes dans les bâtiments existants. À l'endroit des fenêtres (simple vitrage) apparaît souvent de la condensation en raison de la faible température de surface du vitrage. C'est le signal pour l'habitant que davantage de ventilation est nécessaire. Dans les rénovations, le vitrage peut souvent être remplacé par du vitrage HR++, ce qui accroît la température de surface et permet d'éviter la condensation de surface. Il existe toutefois un risque que les noeuds soient encore des ponts thermiques, ce qui entrainerait de la condensation avec risque de formation de moisissures.