Chercher
Zürich, CHE

Aéroport de Zurich

BIL_REF_CH_Zürich-Flughafen_16z9_FHD

Schöck Combar® à l’aéroport de Zurich. Foto: Flughafen Zürich AG

BIL_PRESSE_Flughafen_Zürich_16z9_FHD.jpg

L’armature spéciale en fibre de verre dans les plaques en béton garantit une communication sans perturbations du système de sécurité. Foto: Thomas Entzeroth

BIL_PRESSE_Betonierung_16z9_FHD.jpg

Les travaux d’extension comprenaient notamment l’allongement des boucles d’induction pour renforcer la sécurité des pistes de décollage/atterrissage et voies de circulation. Foto: Thomas Entzeroth

BIL_PRESSE_Bewehrung_Combar_16z9_FHD.jpg

Schöck Combar® est une armature en fibre de verre qui ne présente aucune conductivité électromagnétique. Foto: Thomas Entzeroth

Rollhaltebalken_16z9.jpg

Les Red Stop Bars ou barres d’arrêt sont essentielles à la sécurité aérienne. Foto: Schöck Bauteile GmbH

Une armature spéciale pour une sécurité aérienne accrue

Manœuvrer un avion au sol est tout aussi difficile qu’en plein air, c’est simplement plus lent. Tous les grands aéroports disposent d’un système complexe de pistes de décollage/atterrissage et de voies de circulation. Les boucles inductives dans ces voies aident le contrôle aérien à gérer le trafic.

Le contrôle aérien est chargé de veiller à ce qu’aucun incident ne survienne lors du décollage et de l’atterrissage. Cette mission est assurée par SkyGuide sur les pistes de l’aéroport de Zurich et par Flughafen Zurich AG sur les plateformes et voies de circulation. Les règles de conduite et les installations techniques sur les pistes et voies de circulation permettent d’éviter le croisement des avions. En vue d’améliorer la sécurité au sol, l’armature spéciale Combar® en fibre de verre a été utilisée lors de l’extension des pistes de décollage et d’atterrissage.

Des sortes de feux rouges, comme sur la route

L’éclairage au sol, appelé Red Stop Bars, est bien visible pour les pilotes et fait littéralement office de « feu rouge » aux endroits encombrés. Il ne peut sous aucun prétexte être traversé sans la permission du contrôle aérien. Ces barres d’arrêt sont disposées aux points de passage des pistes de décollage et d’atterrissage, là où une collision aurait les plus lourdes conséquences. Enfin, les voies de circulation sont divisées en sections qui servent à l’orientation du contrôle aérien. Aux points de croisement des voies de circulation notamment, les barres d’arrêt font office de « feu rouge ». C’est par exemple le cas sur la voie de circulation « Echo », parallèle à la piste 16/34. Et c’est ici que les installations électrotechniques et les plaques de béton ont récemment été placées.

Détecter le danger par induction

Avant et après ces «feux rouges», des boucles d’induction dans le sol enregistrent les mouvements des avions. Ces conduits génèrent un champ électromagnétique qui change lorsqu’il est traversé par une masse possédant son propre champ magnétique, dans le cas présent, un avion. Le contrôleur aérien de la tour de contrôle qui est responsable de la circulation au sol désactive la barre d’arrêt à temps pour ouvrir la voie à un appareil. Lorsque celui-ci a passé le signal avec l’autorisation du contrôle aérien, ce signal est automatiquement réenclenché pour un prochain avion. Si un appareil passe la Red Stop Bar sans en avoir reçu l’autorisation, le contrôleur aérien reçoit immédiatement une alerte. Il peut alors intervenir par radio auprès de l’équipage afin d’éviter une éventuelle collision.

Armature renforcée de plastique

Pour garantir la sécurité durant la circulation sur les pistes, il est indispensable que ce système extrêmement sensible fonctionne de manière fiable. Les signaux ne pouvant pas être perturbés, une armature sans conductivité électromagnétique des plaques de béton concernées était nécessaire. Lors des travaux d’extension à l’aéroport de Zurich, l’architecte a utilisé pour ces sections critiques une armature Schöck Combar® en fibre de verre. Au total, quelque 25 km de barres d’armature Combar® ont été posés sous les pistes d’atterrissage et voies de circulation de l’aéroport.

Alors que l’acier constituerait un « facteur de perturbation », les barres d’armature Combar® avec imprégnation de résine d’ester de vinyle ne sont ni magnétiques ni magnétisables. Ces barres sont donc non conductrices d’électricité et possèdent une haute résistance à la corrosion. Lors du processus de production en deux parties, des fibres de verre particulièrement fermes sont étroitement liées puis imprégnées dans une matrice de résine. Cette méthode permet d’obtenir un matériau résistant et durable qui, comme l’illustre si bien l’exemple de Zurich, contribue même indirectement à la sécurité aérienne.

Sur ce site web, vous trouverez plus d’informations concernant nos solutions Combar® et le matériau unique qui compose les barres en fibre de verre. Pour vos questions ou projets, n’hésitez pas à contacter notre département Ingénierie 09 261 00 70 ou via info@schock-belgie.be.