Chercher
Bruxelles, BE

Ekla

BIL_NEWS_Ekla1_16z9_FHD.jpg

© Philippe van Gelooven

BIL_NEWS_Ekla2_16z9_FHD.jpg

© Philippe van Gelooven

BIL_NEWS_Ekla3_16z9_FHD.jpg

© Philippe van Gelooven

Ekla insuffle un nouvel élan au quartier de la gare de l'Ouest de Bruxelles

 

Schöck soutient les auvents de tours résidentielles emblématiques

Le quartier bruxellois de la gare de l'Ouest amorce sa renaissance. À l'origine ce renouveau se trouve le projet Ekla, sur le site de l'ancienne brasserie Vandenheuvel. Une tour de plus de 60 mètres de haut devient même le point de repère de ce quartier. Son volume élancé est particulier à bien des égards : il s'agit notamment du premier immeuble de grande hauteur doté d'une façade à ossature bois et disposant en outre d'un imposant auvent, ancré par des éléments Schöck Isokorb®.

C'est à l'endroit même où la brasserie Vandenheuvel brassait autrefois l'Ekla - la bière de l'Expo 58 – que s'élève aujourd'hui une impressionnante tour résidentielle, emblématique du quartier. Le site de cette brasserie aujourd'hui disparue s'était lentement transformé en véritable chancre urbain. Le jeune promoteur Re-Vive a réaménagé le site en projet immobilier varié pour le compte de Citydev et à la conception de B2ai Architects. Le site regroupe désormais un assortiment de bureaux, d'espaces commerciaux, un supermarché, une école maternelle et primaire, une crèche, 88 appartements basse énergie, des villas rooftop et des logements étudiants. Au sous-sol, les usagers disposent de 100 places de parking, de 200 abris à vélos et d'espaces de rangement. Toutes ces fonctions représentent conjointement une surface au sol de 28 500 m². Un nouveau parc accessible au public a été aménagé autour du projet.

Un auvent accueillant

Au rez-de-chaussée, un imposant auvent - qui couvre les trois façades de la tour - invite les usagers à se tourner vers l'environnement. Cet auvent en verre est suspendu à une structure porteuse en acier. « Pour rendre cette structure en acier visuellement aussi légère que possible, nous avons utilisé des profilés en T soudés comme supports. La section transversale du T rétrécit à l'avant de l'auvent. Le porte-à-faux de l'auvent est limité au niveau des façades avant, alors qu'il est nettement plus important au niveau de la façade longitudinale. C'est pourquoi nous avons encore prévu un tirant métallique au niveau du premier étage.

La structure porteuse en acier est suspendue à la structure en béton sous-jacente. Tous les points de fixation sont constitués par des nœuds constructifs qui devaient être thermiquement déconnectés entre l'auvent en acier et la construction en béton sous-jacente. » Pour ce faire, l'équipe de projet a choisi l'Isokorb® T type SK de Schöck. Les raccords acier-béton point par point peuvent ainsi être interrompus thermiquement.

Les rupteurs thermiques permettent de transférer des couples positifs et négatifs vers la structure sous-jacente. Les éléments peuvent également transférer la charge horizontale limitée du vent vers la structure en béton.

Un partenaire-conseil

Tout au long du processus, de la conception à la mise en œuvre, Schöck a fait office de partenaire-conseil pour les rupteurs thermiques prévus.

La géométrie de la construction en béton sous-jacente, par rapport à la position de l'auvent, a nécessité de raccourcir les barres de pression des éléments. Il en a été tenu compte lors la conception en améliorant la qualité du béton là où cela s'avérait nécessaire. Les écarts dimensionnels constatés lors de l'exécution ont fait que la position réelle des ancrages ne correspondait pas toujours à la position requise, ce qui a requis un certain nombre d'ajustements.

Outre les auvents, et sur proposition de Besix, des éléments Schöck Isokorb® T/XT ont également été utilisés pour ancrer les terrasses préfabriquées en béton.