Chercher
Zandhoven, BE

Top Interieur

BIL_NEWS_Top_interieur_16z9_FHD.jpg

© Cordeel

Du shopping au top niveau

Une nouvelle salle d’exposition construite en un temps record pour Top Interieur

À la fin 2018, Top Interieur a fait peau neuve. Le magasin d’ameublement a fait appel aux services de M2 Architecten et de l’entrepreneur Cordeel afin de construire son nouveau complexe de 22 000 m². Situé sur la Liersebaan à Massenhoven, c’est désormais le plus grand centre de mobilier et de décoration d’intérieur de la région.

Le calendrier était crucial pour ce projet de construction de Top Interieur. En effet, le magasin devait fermer pour céder la place au nouveau bâtiment. Celui-ci devait donc être opérationnel au plus vite. Les activités de Top Interieur se sont poursuivies temporairement sous une vaste tente, mais il fallait limiter cette période au strict minimum. C’est pourquoi M2 Architecten en Cordeel ont dès le début élaboré la conception de la nouvelle salle d’exposition en préfabriqué. Hormis la structure porteuse en béton, une partie de la façade a également été parachevée par des panneaux préfabriqués blancs en béton. L’architecture du bâtiment se caractérise par ce béton apparent blanc, mais aussi par de grandes baies vitrées sur deux niveaux. M2 Architecten a également appliqué le même principe d’ouverture à l’intérieur, en concevant un atrium à escaliers roulants vitrés qui relie visuellement les étages entre eux. Des portées sur grille de 12 m pour les poutres et de 14 m pour les hourdis précontraints permettent de limiter le nombre de colonnes porteuses et d’optimiser l’ouverture. Dans la partie entrepôt, la portée libre atteint même 42 m, soit la largeur maximale autorisée par le béton.

Une phase de production délicate

C-Concrete, une filiale de Cordeel, s’est vue chargée de la fabrication de tous les éléments préfabriqués en béton. Un ensemble considérable, composé de poutres, colonnes, parois pleines, escaliers, plateformes et panneaux de façade. « La production des panneaux de façade isolés en béton blanc était particulièrement complexe », explique Kurt Crabbe de C-Concrete. « C’était à peu de choses près la première fois que nous utilisions notre nouveau carrousel pour parois. L’architecte et le client voulaient une couleur blanche uniforme sur l’extérieur des panneaux de façade. Nous avons dû ajuster les quantités de sables, de granulats et d’additifs nécessaires au mélange de béton. Pour cela, nous avons d’abord effectué quelques essais sur des échantillons, que nous avons présentés à l’architecte et au maître d’œuvre. Nous étions également confrontés à un deuxième défi : respecter le planning très serré pour la production des panneaux et la construction de la salle d’exposition. »

Testé et approuvé

Après des essais approfondis du connecteur de façade, C-Concrete a choisi la solution Isolink® (type TA-D et TA-H) de Schöck pour l’ancrage des éléments préfabriqués. « En 2014, nous avons utilisé ce connecteur de façade dans plusieurs éléments pour notre nouveau hall de production. Nous avons ainsi pu le tester et le comparer aux connecteurs thermiques classiques disponibles sur le marché. Nous avons vite constaté que l’élément Isolink® nous faisait gagner beaucoup de temps pendant la phase d’intégration. Nous n’avons donc pas hésité longtemps entre les connecteurs traditionnels et le connecteur thermique Isolink® », reconnaît Kurt Crabbe.

Le procédé de fabrication de C-Concrete a la particularité de prévoir des réserves pour les connecteurs Isolink® à l’intérieur des plaques d’isolation des panneaux sandwich. « Pour cela, C-Concrete dispose d’un robot à jet d’eau qui découpe les plaques d’isolation selon un programme précis. Durant le découpage, les ouvertures pour les connecteurs Isolink® sont également pratiquées selon la trame appliquée. »